Ruban de Möbius

Variables d'un algorithme

Tous les langages de programmation utilisent des variables. Une variable est un espace de mémoire contenant une donnée. Imaginons, par exemple, que l'on souhaite programmer l'algorithme d'Euclide, pour faire calculer par un ordinateur ou une calculatrice le PGCD de deux nombres entiers. L'algorithme devra demander à l'utilisateur de saisir les valeurs de ces deux nombres entiers. Le programme doit pour cela prévoir deux variables, permettant de stocker ces deux données entrées par l'utilisateur. Il faut aussi prévoir une variable pour stocker la valeur du PGCD, ce qui fait déjà trois variables.

Toutes les variables utilisées par un algorithme doivent être déclarées au début du programme. Chacune de ces variables doit avoir un nom.

Lorsqu'on programme l'algorithme d'Euclide, on doit donc commencer par la déclaration d'au moins trois variables, que l'on peut appeler A, B et C.

Avec Algobox, par exemple, cette déclaration prend la forme suivante :

A EST_DU_TYPE NOMBRE

B EST_DU_TYPE NOMBRE

C EST_DU_TYPE NOMBRE

Il est conseillé de donner aux variables des noms évocateurs, qui indiquent le plus clairement possible leur utilité. Dans l'algorithme d'Euclide, les lettres A, B et C utilisées précédemment n'évoquent rien ; pour nommer les variables contenant les valeurs des deux entiers entrés par l'utilisateur et la valeur du PGCD, il est préférable de procéder comme ci-dessous :

Entier_1 EST_DU_TYPE NOMBRE

Entier_2 EST_DU_TYPE NOMBRE

PGCD EST_DU_TYPE NOMBRE

Avec la calculatrice, les choses sont différentes, car les variables sont prédéfinies, et il n'y en a que 26 :

A, B, C, D, ..., Y, Z

Dans le langage de la calculatrice, une variable ne peut donc pas s'appeler Entier_1 ou PGCD .

De plus, lorsqu'on programme un algorithme avec sa calculatrice, il n'est pas nécessaire de déclarer les variables au début du programme.

Page suivante